La pêche facile

Pour seulement 95€,
achetez en ligne la carte de pêche interfédérale de l'EHGO !

flÈche bleuC´est par ici

Nos actualités

flèche bleuToutes les actus

Côtes d’Armor

C’est riche réseau hydrographique constitué de plus de 6 700 km de rivières de première catégorie qui vous attend, où vous pourrez rechercher la truite, le saumon ou la truite de mer. En complément de ces rivières, les Côtes d’Armor, c’est aussi plus de 1 500 hectares de lacs et d’étangs, où les pêcheurs au coup, de la carpe et des carnassiers trouveront leur bonheur.

Du ruisseau perdu dans la Lande bretonne à l’impétueuse rivière côtière, du paisible canal au profond lac de barrage, le pêcheur exigeant découvrira ici le site et les poissons propres à satisfaire son tempérament et son humeur. Le mariage de nos rivières et de la mer ; si belles à pêcher, si riches de ses paysages et de ses plages, lui fournira aussi l’occasion d’accorder harmonieusement sa passion de la pêche et les vacances en famille.

Visitez notre site

Poissons migrateurs

Le Leff, rivière de 2 à 16 m de large, en réciprocité à partir de la commune de Trémeven propose la pêche du saumon et de la truite de mer. Le Gouët, en aval du barrage de Saint Barthélémy, permet la pêche de l’Alose et du Saumon, au sein d’un lit de 4 à 7 mètres de large.

 

Truites

Avec ses 3 à 5 mètres de large, le Gouet amont est une rivière très poissonneuse aux faciès très variés, c’est la rivière bretonne par excellence. Située à proximité de Quintin elle permettre au pêcheur de pratiquer son loisir à la mouche, toc, cuillers… Contacter la maison des pêcheurs de l’AAPPMA de Saint Brieuc Quintin Binic au 02 96 42 99 68 pour en savoir davantage.
Le lié, rivière située au cœur du département au nord est de Loudéac, traverse notamment les communes de Plouguenast et Plouec sur lié. Rivière de 3 à 12 mètres de large, dont les affluents (Le petit Valérien, Léry et Penhouet) sont de toute beauté et très poissonneux, elle propose la pêche mouche, toc, cuillers.
La Rance, rivière située au sud Est du département entre Saint Jacut du Mené et Caulnes. De 1 à 8 mètres de large, elle dissimule une belle population de truites. Les parcours à privilégier se situent entre les commune de Saint Jacut du mené et Plumaugat. Pêche toc, cuillers et mouche à partir de Lanrelas.
Enfin Le Blavet, rivière magnifique et très poissonneuse se situant en Centre Bretagne entre Lanrivain et Gouarec. Destination de choix pour les amoureux de la pêche de la truite.

 

Carnassiers : brochet, sandre, perche, …

Si vous souhaitez vous mesurer à ces poissons, les barrages constituent des endroits de choix pour faire de belles rencontres. Le barrage de Guerlédan, retenue de 400 hectares et d’une profondeur de 40 m maximum située à la limite avec le Morbihan (Mur de Bretagne), est un lieu propice à la pêche des carnassiers et notamment du sandre. De nombreuses cales permettent une mise à l’eau aisée des bateaux (électrique & thermique) car les bords sont assez peu accessibles. Possibilité d’hébergements pêche. (Village Vacance). Le barrage de la Ville Hatte à Pleven, lac de 200 hectares, d’une longueur de 17 km pour une profondeur maximum de 14m, propose surtout des sandres et perches. De nombreuses cales y permettent la mise à l’eau de barques (uniquement à rames et électrique). Se renseigner auprès de la Maison Départementale Pêche et Nature au 02 96 50 60 04 (possibilité d’hébergements pêche). Le barrage de Saint Barthélémy sur le Gouët dissimule pour sa part une belle population de carnassiers dans ses 70 hectares en périphérie de Saint Brieuc. Chaque année, de gros brochets y sont capturés. Le sandre y est très bien implanté. Optez cependant de préférence pour la barque, car si la pêche du bord reste possible, elle est limitée. Enfin, le barrage de Rophemel à Guitté propose une retenue de 80 hectares, très encaissée, avec une population de sandres, brochets et perches bien établie. Si la pêche du bord est possible à certains endroits, la pêche en barque est la encore plus pratiquée. Mise à l’eau au niveau de la Suais et de la Hannelais.

 

Carpes

L’étang de Jugon les lacs vous invite, autour d’un plan d’eau moyenâgeux de 60 hectares, peu profond (de 1 à 5 m) et très facile d’accès à la pêche de la carpe. La pêche de la carpe la nuit y est autorisée, de quoi profiter à n’importe quelle heure d’une belle population de poissons où des captures régulières de 3 à 22kg sont comptabilisées. Si vous préférez vous orienter vers un barrage, celui de Bosméleac propose, au sein d’une retenue de 72 hectares, une belle population de carnassiers (brochets) mais n’en reste pas moins très attractif pour sa pêche de la carpe. Situé à proximité de la commune d’Allineuc, ce barrage a été fortement empoissonné en carpes en 2008 et là aussi la pêche de nuit est autorisée. Terminons avec l’étang du Corong à Glomel, où cette magnifique retenue d’eau de 75 hectares, très facile d’accès, propose un plan d’eau peu profond aux berges douces, qui permet une installation facile. La population de carpes y est belle, avec des poissons de 3 à 16 kg. La pêche de nuit y est possible sur l’ensemble de la zone de pêche.

 

Poissons blancs

L’étang de Jugon les lacs propose brèmes et tanches au quivert tip ou à la grande canne, permettant de belles bourriches (25 à 30kg). Celui de parcours famille Bétineuc, situé sur la commune de Saint André des Eaux, met à la disposition du pêcheur une gravière de 20 hectares, parfaitement adaptée à la pêche des poissons blancs avec plus de 50 postes de pêche aménagés et facile d’accès (des postes handicapés ont été aménagés). Les poissons tels la tanche, le gardon et la brème sauront ravir les amateurs de la pêche à la grande canne ou au quivert. Plan d’eau de 11 hectares, l’étang de Guébriand à Pluduno a été aménagé pour accueillir les pêcheurs (postes de pêche aménagés, ponton, abris, toilettes). Peu profond, il est peuplé de gardons, brèmes et de tanches. Chaque année, une compétition de pêche au coup y rassemble de nombreux pêcheurs. De tailles équivalentes, les étangs du Pelinec à Canihuel (13 ha) et du Château à Corlay (7 ha) ont eux aussi été aménagés pour la pêche : ils sont peuplés de gardons, tanches et de carpes, et facilitent la pêche notamment grâce à leur accessibilité. Intéressons-nous maintenant au canal d’Ille et Rance, qui permet, au gré de ses écluses fleuries, de pêcher le poisson blanc tout au long de l’année. D’Évran à Dinan en passant par la commune de Léhon, le chemin de hallage assure un accès aisé aux postes de pêche. Terminons enfin avec l’étang de Chatelaudren : situé au cœur de la commune du même nom, ce plan d’eau de 6 hectares est connu des pêcheurs au coup du département, car le poisson blanc y est bien implanté et les accès aisés.
Fédération de pêche des Côtes d'Armor

 

parcours découverte Parcours découverte

Premier parcours labellisé du département, l’l’étang de la Grenouillère à Saint André des Eaux offre un site de 0,6 hectare, entièrement conçu pour l’apprentissage de la pêche. Linéaire sécurisé, poste de pêche aménagé, abris, ponton, tout est réunis pour faciliter la pêche. Très riche en poissons (gardons, carpes, brochets, black-bass), cet étang permettra aux débutants de faire leurs premières armes. Remise obligatoire des poissons à l’eau après capture et pêche à une ligne. Au cœur de la commune de Merdrignac, le petit étang du Val de Landrouet (0,4 hectare) également conçu pour les pêcheurs débutants. Là aussi très riche en poissons (gardons, carpeaux et black-bass), cet étang permet de capturer ses premières prises, et comme tous les parcours découverte, ce site bénéficie de nombreux aménagements, la pêche s’y pratique à une ligne et la remise à l’eau des poissons est obligatoire. Dernier parcours découverte du département, l’étang de Pré Rolland à Plancoët est un petit étang de 0,3 hectare, situé en plein cœur de la ville, au milieu d’un parc. C’est l’endroit idéal pour découvrir la pêche. Très poissonneux, les premières prises y sont rapides et faciles… et après la photo, remise des captures à l’eau !

 

parcours famille Parcours famille

Situé sur la commune de Saint André des eaux, l’étang de Bétineuc est constitué d’une gravière de 20 hectares, parfaitement adaptée à la pêche des poissons blancs avec plus de 50 postes de pêche aménagés. Simple d’accès (des postes handicapés ont été réalisés), il permet d’effectuer des prises de tanches, gardons et brèmes qui sauront ravir les amateurs de la pêche au coup, sans oublier des carnassiers (brochets et perches) pour divertir ceux qui souhaitent un peu plus de challenge. Le grand étang du Val de Landrouët à Merdrignac propose pour sa part 1,5 hectare pour pêcher en famille. Très poissonneux (brochet, carpe, gardon, perche) il se situe en plein cœur d’un village-vacances qui offre tout un panel d’activités. Paisible et bien aménagé, ce parcours est le rendez vous de nombreux pêcheurs tout au long de l’année. Concluons ces nombreuses idées de parcours avec l’étang du Guébriand à Pluduno : plan d’eau de 11 hectares, il a été aménagé pour accueillir le pêcheur et toute sa famille (postes de pêche aménagés, ponton, abris, toilettes, barbecue). Peu profond, il est peuplé de gardons, brèmes et de tanches, mais il est aussi le rendez-vous de nombreux pêcheurs de carnassiers qui viennent y débusquer la perche, le black-bass et le brochet.

La pêche dans les Côtes d'Armor

Consulter la liste

Parcours Labellisés du Côtes d’Armor

Les Côtes d’Armor proposent des hébergements à proximité des sites de pêche. Deux gîtes à Évran (celui de Mr Pierre Delarocheaulion – 02 96 27 41 29 et celui de Manon Riquier – 02 96 27 48 57), un village vacances à Guitté (02 96 83 94 21), un camping 4 étoiles à Jugon-les-lacs (02 96 31 60 16) et des chambres d’hôtes dans la même ville (02 96 31 74 40), un gîte de France 3 épis à Plédéliac (02 96 34 14 58), un camping 2 étoiles à Pleven (02 96 84 46 71) ou encore un gîte de 3 épis pour 5 personnes à Plorec-sur-Arguenon (02 96 83 00 12). N’hésitez pas à consulter le site des gîtes d’Armor (ci-dessous) ni l’office de tourisme du département, vous y trouverez d’autres hébergements susceptibles d’accueillir le pêcheur.